mardi 6 septembre 2016

Un éclat de givre


Après avoir lu La voie des oracles, j'avais très envie de découvrir Estelle Faye avec un autre de ses romans. Et avant d'aller me balader aux Imaginales d'Epinal, j'ai vu une des vidéos d'Elphriya sur Youtube où elle expliquait à quel point ce roman était formidable. Elle est très convaincante et c'est ainsi que je suis repartie d'Epinal avec Un éclat de givre et le tome 2 de la voie des oracles

Dans un futur post apocalypse, Paris est devenue une ville totalement différente de celle qu'on connait actuellement. Chet est un chanteur de jazz dans les bars et cabaret de Montmartre. Un jour, il est contacté par un homme mystérieux qui lui propose de l'aider pour une mission spéciale...

Premières phrases: 1 - Le chanteur de jazz
Certains soirs, dans ma loge, je me laisse emporter par mon rituel, assouplissement, vocalises, costume, maquillage... J'oublie, en vrac, le fond de teint qui coule, la peinture qui pèle sur les murs, les relents de vieille sueur qui imprègnent ma robe, la chaleur étouffante que le ventilateur brasse sans conviction. Pendant quelques minutes, à peine un songe, je me crois revenu au temps d'avant. A cette époque que je n'ai pas connue.

Je pourrai copier tout le roman comme ça car je trouve que l'écriture d'Estelle Faye est tellement belle! Je pense que c'est le point central de mon appréciation. J'ai beaucoup aimé cette lecture et j'ai adoré cette écriture tantôt poétique, tantôt nerveuse! J'aimerai pouvoir mettre des mots sur ce passage de course poursuite où les phrases sont si saccadées que j'avais l'impression de courir avec le personnage! Que ce soit les virgules, les points ou le tonalité des phrases, c'est époustouflant! C'est aussi un livre à lire à voix haute! 

Bon, vous avez maintenant compris que j'ai beaucoup aimé ce roman! 

D'abord le cadre! Je ne suis pas une parisienne, mais je m'y suis baladée un petit peu et j'étais contente de retrouver certains quartiers de ma connaissance. Sauf que là, l'auteure nous expose un Paris très différent. Il suffit de regarder la magnifique couverture d'Aurélien Police qui montre le Sacré Cœur envahit par la nature. Ce Paris post apocalyptique n'est pas si mauvais que l'on pourrait penser pour un roman de ce genre. Ce Paris-là renait de ses cendres. Bien sûr tout n'est pas rose dans cette société! Néanmoins, il est assez complexe pour me donner envie de tourner les pages et arpenter les rues aux côtés de Chet. 

L'histoire? Ce n'est pas le plus important à mon avis. C'est une sorte d'enquête qui peut tourner au thriller à certains moments. J'ai été stressée par certaines situations. Néanmoins, l'intrigue est plutôt basique et je trouve la révélation finale assez énorme, pas forcément crédible d'ailleurs! Mais cela n'a en rien gâché ma lecture! 

Les personnages? Bah nous suivons surtout Chet. C'est un personnage particulier et original puisqu'il se transforme en femme pour ses spectacles et c'est bien la première fois que je vois un personnage faisant ce genre de métier. De plus, il peut être attiré par les hommes et les femmes indifféremment et chose extraordinaire (alors que ça ne devrait pas être, extraordinaire) cela est totalement normal pour les gens qu'il côtoie! Donc, dans le futur, les gens ont d'autres préoccupations bien plus importantes que de connaitre la vie sexuelle de leurs voisins. Si seulement ça pouvait être le cas en 2016! Bref, c'est anecdotique mais ça change de ce qu'on lit d'habitude. En tout cas ce Chet, je l'ai adoré! Il est difficile à décrire. D'un côté il se pose beaucoup de questions sur lui-même, sur sa vie, il repense souvent à son passé (à mon plus grand plaisir d'ailleurs) et de l'autre il vit au jour le jour. Il a envie de faire quelque chose, il le fait. Il ne se pose pas de question, il le fait. Et c'est chouette. Il parait être un personnage simple et finalement on découvre qu'il est complexe. Enfin c'est vraiment difficile d'en parler! 

J'avais envie de parler de Galaad aussi! C'est le compagnon d'aventure de Chet. Ils vont s'aventurer ensemble dans des quartiers pas très fréquentables pour remplir la mission. Comme le roman est écrit du point de vue de Chet, nous apprenons à connaitre Galaad en même temps que lui. C'est assez bizarre car Chet ne pose pas vraiment de questions personnelles, voire pas de questions du tout. Du coup, nous ne savons de ce personnage que ce que nous voyons à travers les yeux du héros. D'ailleurs, si je ne me trompe pas, il me semble que nous ne connaissons même pas le nom de Galaad car ce prénom lui est donné d'autorité par Chet. Tous les autres personnages sont aussi étranges qu'intrigants. Je vous l'ai dit, nous rentrons dans une ambiance vraiment très étrange.

J'ai beaucoup aimé le fait que nous ne connaissions pas tout des personnages. Nous nous concentrons sur l'histoire, sur le cadre, sur l'ambiance. Nous avons le droit à des bribes de vie de Chet, à ce qu'il s'est passé pour que le monde ressemble à ce qu'il est (et d'ailleurs, ce n'est pas toujours aussi bien expliqué dans les romans post-apocalyptique et c'est dommage). Nous avons le droit de voir les personnages secondaires par les yeux de Chet et tant pis pour nous s'il n'est pas objectif.  

Bref, j'ai vraiment aimé cette lecture. L'écriture est sublime, le cadre et l'ambiance m'ont envoû. C'est une roman à relire pour en découvrir d'autres secrets. Et l'objet est magnifique

Un éclat de givre
Estelle Faye
Les moutons électriques, 2014

10. Une ville en ruine
 

vendredi 2 septembre 2016

Un jour


Voici un livre qui était dans ma Pal depuis tellement longtemps que je ne me souviens plus quand je l'ai acheté! Bon, en fouillant dans ma Pal pour choisir des livres pour des lectures pour mes vacances, je suis tombée dessus après en avoir entendu parler dans plusieurs vidéos de booktubeurs et hop! Il a atterri dans ma valise!

Tout oppose Emma et Dexter et pourtant, en près de 20 ans, nous allons les suivre dans leur vie d'après l'Université. Entre rapprochement et éloignement, nous les découvrons tous les 15 juillet de chaque année. 

Premières phrases: 1 - L'avenir - VENDREDI 15 JUILLET 1988
Rankeillor Street, Edimbourg
"Je crois que... ce qui compte, c'est de faire bouger les choses, dit-elle. D'arriver à les changer. 
— Comment ça? Changer le monde, tu veux dire? 
— Pas le monde tout entier mais celui qui t'entoure... Si tu pouvais y changer quelque chose, ce serait déjà pas mal, non?"

Je trouvais le principe de ce livre assez original et je m'étonne encore de me rendre compte qu'il était construit ainsi seulement quelques jours avant de l'ouvrir. Donc comme je l'expliquais plus haut, chaque chapitre traite du 15 juillet d'une année. Nous commençons en 1988 qui marque le début de leur histoire commune. Du coup, nous suivons cette histoire en pointillés, en ne connaissant qu'un jour par an. Par conséquent, nous n'apprenons ce qu'il s'est passé dans l'année que grâce à des allusions ou à des explications concrètes. C'est vraiment un procédé intéressant qui laisse aussi la place à l'imagination du lecteur. 

Je pensais que ce livre était une romance! Alors merci les préjugés et merci la couverture! Oui, bien sûr qu'il y a une romance, la couverture ne trompe pas dessus. Mais finalement, ce livre est beaucoup plus qu'une romance. C'est l'histoire d'un homme et l'histoire d'une femme pendant 20 ans. Ça pourrait être vous et moi ou n'importe qui. Alors ça, c'était aussi une bonne nouvelle! Parce que l'édition 10/18 pèse 620 pages et je n'aurais surement pas supporté autant de pages qui ne parleraient que d'amour!

Par contre, je n'ai pas beaucoup aimé les deux personnages. Je les trouvais assez énervants tous les deux. Emma est assez bohème, à vivre au jour le jour et à avoir le rêve de publier un roman. Elle veut changer le monde avec beaucoup de préoccupations politiques, écologiques et tout et tout. Bref, c'est un peu l'archétype de l'étudiante en Lettres... Dexter, quant à lui, est le beau garçon venant d'une famille aisée qui vit aussi au jour le jour, mais sans se soucier de devoir gagner sa vie. Il aime que tous les regards soient tournés vers lui. Ces deux personnages ont tout pour s'opposer et c'est là qu'apparaît l'intérêt!

Bref, je ne les aimais pas particulièrement mais j'ai bien aimé suivre leurs parcours. L'écriture est fluide et je tournais les pages très facilement. D'ailleurs, la construction particulière du roman aurait pu paraître longue au bout d'un moment et je n'ai jamais été ennuyée!

Bien sûr, ce livre est truffé d'humour. Un humour un peu cynique mais c'est assez sympa! Pourtant il ne se passe pas que des choses joyeuses! Mais les deux personnages, et surtout la fille, ont un sens de la réplique plutôt appréciable.

Par contre, mis à part à quelques moments, je n'ai pas été touchée tant que ça par les moments d'émotion ou difficiles. C'est surement dû à mon manque d'attachement envers les personnages... Dommage!

Bref, c'est un roman plutôt agréable à lire. Je vais sans doute regarder le film parce que ce n'est pas le genre d'histoires auxquelles je m'attendais. Mais je crains que cette histoire ne soient rapidement oubliée... 

Un jour,
David Nicholls
10/18, 2012 

jeudi 11 août 2016

Bilan avril-mai 2016


Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas raconté un peu mes petits visionnages! Me voici enfin avec un bilan sur deux mois! En avril, c'était un mois plutôt normal avec 3 films vus. En mai, j'avais des congés alors j'en ai vu 6!

AVRIL

Zootopie des studios Disney

Judy Hopps est une lapine qui a toujours rêvé de travailler dans la police. Mais dans sa campagne, les lapins cultivent et vendent des légumes. Heureusement Zootopie est une ville qui promet à tous les animaux d'être ce qu'ils veulent être et Judy arrive à son objectif. Mais tout ne se passe pas comme prévu...
Ce que j'en ai pensé: il est possible de le voir sur le bilan de mars car j'ai été voir ce film 2 fois puisqu'il est génial! 

Demolition de Jean-Marc Vallée avec Jake Gyllenhaal

Davis perd le goût de vivre depuis la mort de sa femme. A l'hôpital, il envoie un courrier de réclamation contre une machine qui ne lui a pas donné ses m&m's. Dans cette lettre, il s'épanche sur sa situation. Mais il ne s'imaginait pas avoir un jour une réponse...


Ce que j'en ai pensé: il avait l'air de rien ce film mais c'est une énorme bombe!!! Il est tellement spécial et je n'avais jamais vu le deuil ou plutôt cette absence de deuil qui met dans un état second, traité de cette façon. C'est sensible et en même temps très fort. La musique est vraiment extra et nous met dans l'ambiance. On pourrait ne pas comprendre le comportement de cet homme et pourtant c'est si clair... Les personnages qu'il rencontre sont vraiment géniaux et Jake est aussi beau que bon acteur! Bref, c'est un film que je veux revoir car il m'a vraiment beaucoup marqué!


Le livre de la jungle de Jon Favreau

Un petit d'homme a été adopté par la meute de loup. Quand Shere Khan, le terrible tigre, décide que ce garçon n'a rien à faire dans la jungle et qu'il doit finir dans son estomac, la panthère Bagheera et l'ours Baloo décide de le rendre aux humains.

Ce que j'en ai pensé: Ce film ne me disait pas trop car j'adore le dessin animé. Quel intérêt de refaire ce chef d’œuvre en film? Bah le résultat est assez sympa! Ce film est plus sombre et l'on ressent le danger qui rôde face à ces animaux sauvages. C'est aussi parfois assez drôle. Retrouver les chansons de son enfance un peu remixées est chouette. Les images sont vraiment belles et je ne regrette pas d'avoir vu ce film sympa.


MAI


Captain America: Civil War d'Anthony Russo et Joe Russo avec Chris Evans et Robert Downey Jr.

Suite aux dégâts causés par les Avengers dans leurs différentes missions, l'ONU décide de les brider pour empêcher d'autres catastrophe. Mais deux clans se forment au sein des Avengers: celui qui accepte et celui qui refuse de devenir l'arme et le jouet des nations unies.

Ce que j'en ai pensé: Il a été très difficile pour moi de résumer ce film car il se passe énormément de choses intéressantes. Je n'aime pas du tout le personnage de Captain America mais j'avoue avoir beaucoup aimé ce film. Déjà, il pourrait presque être un film sur les avengers tant on voit de personnages Marvels! Une des scènes de combat est si épique!! Et les dilemmes personnels des personnages sont vraiment mis en valeur. Donc oui, j'ai aimé un épisode de Captain America (quoiiii???)



Eddie the eagle de Dexter Fletcher avec Taron Egerton et Hugh Jackman

Eddie a toujours eu un rêve: participer aux JO! Et il trouve sa voix dans un sport particulier: le saut à ski. Voici comment ce garçon un peu loser se retrouve aux JO d'hiver de Calgary.

Ce que j'en ai pensé: C'est un biopic sur un sportif. Alors franchement, ça ne m'emballait pas trop. Ce qui m'a attirée dans la salle de cinéma c'est les acteurs. Et finalement, ce film est une vraie bouffée d'air! Cet Eddie est tellement attendrissant de par sa volonté féroce de réussir à tout prix! Un film que je reverrai avec plaisir! 

Un homme à la hauteur de Laurent Tirard avec Jean Dujardin et Virginir Efira

Un jour, Alexandre trouve le téléphone de Diane. Une histoire d'amour commence alors entre eux. Mais la très petite taille d'Alexandre ne pose-t-elle vraiment aucun problème à Diane?

Ce que j'en ai pensé: J'ai été voir ce film pour voir Jean Dujardin en tout petit. J'avais envie de voir comment le réalisateur s'en était sorti tout au long du film avec ça. Bah en fait, c'est assez bluffant! Quant à l'histoire... bof... C'est assez banal en fait. Rien de bien nouveau, beaucoup de cliché et peu d'approfondissement au niveau de l'intrigue. Néanmoins, je reconnais le talent certain des deux acteurs principaux, et même des secondaires d'ailleurs!  


Café Society de Woody Allen avec Jesse Eisenberg et Kristen Stewart

Dans les années 30, Bobby Dorfman décide de tenter sa chance à Los Angeles auprès de son oncle Phil, agent de stars hollywoodiennes. Il tombe amoureux d'une demoiselle qui a son cœur pris ailleurs... 

Ce que j'en ai pensé: Un nouveau Woody Allen avec Jesse Eisenberg, vous comprenez que ça a l'air très alléchant!! Le résultat est concluant pour les amateurs du cinéaste. Par contre, pour les autres, je peux comprendre qu'il paraisse long et lent. En fait Woody Allen c'est surtout une esthétique, un humour et aussi le traitement particulier de quelques sujets de société... Moi j'ai aimé mais ce n'est pas mon film préféré de Mister Allen! 


Ma Loute de Bruno Dumont avec Fabrice Luchini et Juliette Binoche

Synopsis allocine: Eté 1910, Baie de la Slack dans le Nord de la France. De mystérieuses disparitions mettent en émoi la région. L'improbable inspecteur Machin et son sagace Malfoy (mal)mènent l'enquête. Ils se retrouvent bien malgré eux, au cœur d'une étrange et dévorante histoire d'amour entre Ma Loute, fils ainé d'une famille de pêcheurs aux mœurs bien particulières et Billie de la famille Van Peteghem, riches bourgeois lillois décadents. 

Ce que j'en ai pensé: voici un film qui m'intriguait et avec Luchini et Binoche en tête d'affiche, voilà qui m'a convaincu d'aller le voir. Bah... j'ai bien ri mais... je crois que je n'ai pas aimé! Juliette Binoche est juste géniale! Elle m'a donné un fou rire à un moment donné! Et Luchini est très drôle aussi. Mais quand même... c'est glauque, ce film met mal à l'aise! Très mal à l'aise! C'est un ovni et il faut le voir pour le croire. Mais bon, c'est quand même sacrément spécial et c'est difficile d'en parler sans spoiler l'histoire!  

 X-men Apocalypse de Bryan Singer avec James McAvoy et Michael Fassbender

Un mutan au grand pouvoir se réveille après des siècles de sommeil forcé pour assoir son règne de nos jours. Les mutans du professeur X vont tenter de l'arrêter.

Ce que j'en ai pensé: C'est du divertissement. C'est sympa, on passe un bon moment. Mais j'ai connu des films X-men beaucoup plus fins que ça!! Ici, on passe un peu rapidement sur la psychologie des personnages pour sortir son artillerie d'effets spéciaux et pour proposer du spectacle. Bon, ça va! Pas le meilleur des sagas! 


Et vous? Vous les avez vu? Vous en pensez quoi?